Quatre quart Vanille/Fève de Tonka

Aujourd’hui une recette simple aussi bien pour les grands que les petits. Une recette de notre enfance qui réveille les papilles, le quatre quart. Une recette simple, rapide et goûteuse et pour cela rien de mieux que de le compléter avec des goûts que l’on aime. Dans mon cas, la vanille ainsi que la fève de tonka, une alliance de chic et de choc.

Quatre Quart vanille/fève de tonka.

Quatre Quart vanille/fève de tonka.

Alors à vos marques, prêt ? Pâtissez !

Appareil à quatre quart

  • 150 g de beurre pommade
  • 140 g de sucre en poudre
  • un sachet de sucre vanillé
  • 3 oeufs
  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 gousse de vanille
  • 1 fève de tonka (facultatif)

Préchauffez votre four à 180°C en position ventilée.

Dans un cul de poule ou dans le bol de votre robot, fouettez pendant une bonne minute le beurre. Ajoutez le sucre et le sucre vanillé puis fouettez de nouveau afin d’obtenir un mélange bien homogène. Ajoutez les oeufs un à un en mélangeant délicatement entre chaque ajout puis bien monter après l’ajout du dernier œuf. Ajoutez la farine et la levure tamisées, les graines de la gousse de vanille fendue ainsi que la fève de tonka rapée. Mélangez à la spatule jusqu’à avoir un mélange homogène.

Beurrez et farinez un moule à cake de 20 cm puis versez la préparation à quatre quart. Faites cuire une trentaine de minute et vérifier la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau. Si besoin, prolongez de quelques minutes. Démoulez sur une grille et attendez complet refroidissement si vous le pouvez !

Bonne dégustation !

Publicités

Cupcakes infiniment vanille

Aujourd’hui, je vous propose une recette très simple pour le goûter ou tout simplement les petits en-cas pendant que vous regardez la télé ce soir. Simple, rapide mais surtout très goûteux.

Alors ça vous dit ? Dans ces cas là, à vos marques, prêt ? Pâtissez !

Recette pour 10 à 12 cupcakes

Cupcake infiniment vanille.

Cupcake infiniment vanille.

Appareil à cupcake vanille

  • 2 oeufs
  • 100 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 100 g de beurre fondu et refroidit
  • 120 g de farine type T45
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • 1/2 sachet de levure chimique (soit 5 g)

Fouettez les oeufs avec le sucre en poudre et le sucre vanillé pendant 2 à 3 minutes pour bien blanchir l’appareil. Ajoutez le beurre fondu et refroidi ainsi que l’extrait de vanille puis mélangez de nouveau pour bien incorporer les ingrédients. Au dessus de l’appareil, tamisez la farine et la levure chimique ensemble et mélangez encore. Attention aux grumeaux.

Versez l’appareil dans des moules à cupcakes (silicones ou en papier) jusqu’au 2/3. Faites cuire 20 à 25 mins dans un four préchauffé à 180°C. Débarrassez sur une grille jusqu’à refroidissement.

Chantilly express à la vanille

  • 100 mL de crème liquide 35% de MG froide
  • 20 g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille

Fouettez la crème liquide (avec les graines de la gousse de vanille) pour la monter. Lorsque le fouet commence à tracer des sillons, versez le sucre et glace et continuez de fouetter jusqu’à former la chantilly. Attention à ne pas trop fouetter au risque d’obtenir du beurre … Bien sûr vous pouvez rajouter 10 g de Mascarpone au départ pour une meilleure tenue de la chantilly.

Montage

  • poudre de vanille
  • gousse de vanille utilisée pour la chantilly

Versez la chantilly dans une poche à douille munie d’une douille cannelée. Formez une rosace de chantilly, saupoudrez de poudre de vanille et déposez un morceau de la gousse de vanille. Dégustez.

La rosace formant une fleur au dessus du cupcake.

La rosace formant une fleur au dessus du cupcake.

Le gâteau chinois

Bonjour tout le monde,

En ce Lundi matin, je vais vous proposer une recette spécialement pour les goûters ou les petit-déjeuners!  Une recette spécialement pour les petits moments sucrés à partager en famille, le chinois. Une bonne brioche avec un nuage de crème pâtissière et une garniture de votre choix. Les déclinaisons sont infinies. Un petit peu d’histoire sur ce gâteau ?

Ce gâteau est originaire d’Allemagne où il porte le nom de Schneckenkuchen signifiant « Gâteau en escargots ». En effet sa forme est composée de spirales juxtaposées rappelant la coquille du gastéropode.
Un des premiers importateurs Français de ce gâteau ne parlait pas un mot d’allemand et quand il se faisait livrer, le fournisseur lui présentait ses « Schneckenkuchen ». Devant la difficulté à prononcer ce mot, l’importateur répondait « De toutes façons pour moi c’est du Chinois », le terme Chinois serait alors resté pour le désigner.

Ici pas une recette compliquée, rien de difficile et surtout pas dans des termes incompréhensibles. Vous êtes prêt ? Alors à vos marques, prêt ? Chinoisez !

La pâte briochée

  • 20 g de sucre semoule
  • 4 g de levure sèche de boulanger
  • 220 g de farine type 65
  • 140 g de lait tiède
  • 30 g de beurre pommade
  • une pincée de sel

Dans la cuve du robot, mélangez ensemble le sucre, la farine, le sel, la levure et le lait. Attention de ne pas mettre en contact ET le sel ET la levure. Commencez à mélanger à faible vitesse pendant 5 bonnes minutes. Lorsque la pâte commence à se décoller des parois, incorporez le beurre pommade petit à petit puis laissez de nouveau pétrir pendant une dizaine de minute à vitesse moyenne. A la fin de cette étape, le beurre doit être entièrement incorporé et la pâte doit se détacher des parois du bol du rebot.

Mettez la pâte dans un récipient, couvrez au contact avec un film alimentaire et laissez reposez deux bonnes heures à température ambiante. Si la pâte gonfle pas mal, n’hésitez pas à la dégazer un peu au bout d’une heure.

Crème pâtissière

  • 250 g de lait
  • 1 càc de beurre
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 jaunes d’œufs
  • 50 g de sucre semoule
  • 20 g de Maïzena
  • 1 càs de farine

Faites chauffer le lait et le beurre. Pendant ce temps là, fouettez les jaunes avec le sucre pour bien les blanchir. Ajoutez la fécule et la farine puis mélangez de nouveau. Lorsque le lait est à ébullition, versez-en un bon tiers sur les jaunes, fouettez et reversez dans la casserole. Montez à ébullition tout en fouettant et faites cuire deux minutes. Débarrassez le crème dans un plat, filmez au contact et placez au réfrigérateur (voir congélateur) dans la foulée. La crème doit refroidir assez rapidement pour permettre sa pasteurisation !

Montage du chinois

  • Q.S. de raisins macérés
  • Q.S. de pépites de chocolat

Étalez la pâte de façon à obtenir une bande de 35 cm x 45 cm. Étalez de façon uniforme la surface de la pâte avec la crème pâtissière refroidie puis parsemez de raisins macérés et de pépites de chocolat jusqu’à 5 cm du bord inférieur. Passez par dessus le rouleau à pâtisserie pour bien enfoncer éléments dans la pâte. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez avec de l’eau le bord inférieur de la pâte puis roulez l’ensemble dans le sens de la longueur. Attention, il est important de ne laisser aucun espace entre la pâte et les raisins/pépites. Soudez bien l’ensemble puis mettre la pâte roulée au réfrigérateur pendant une trentaine de minute.

Coupez ensuite en 8 tranches égales et déposez-les dans un cercle beurré de 16 cm de diamètre. Les tranches ne doivent pas être serrées, le tout va gonfler à la deuxième levée. Laissez de nouveau l’ensemble lever une bonne heure à température ambiante.

Préchauffez votre four à 180 °C. Après l’étape de la deuxième levée, dorez votre chinois avec un peu de jaune d’œuf dilué dans un filet d’eau. Enfournez entre vingt et trente minutes au four pour obtenir une jolie brioche bien dorée et bien levée. Démoulez et laissez reposer avant dégustation.

Et voilà le résultat final.

Et voilà le résultat final.